mission de management de transition : Participer au montage d’un très grand projet minier

Hokan

Hokan

D’origine suédoise et britannique, Hokan s’est installé pour des raisons familiales en France : c’est un vrai européen qui a travaillé en Asie, Amérique du Nord et du Sud… C’est aussi un vrai professionnel de la fonction achats & approvisionnements œuvrant dans des secteurs où ces fonctions sont totalement stratégiques. C’est un homme calme, diplomate qui conduit avec détermination les projets qu’on lui confie.

Un acteur global du secteur minier, leader dans son domaine, prévoit de développer un nouveau projet d’extraction dans un pays asiatique. Ce projet très important (plus de 5 Mrds $) intègre la construction d’infrastructures (port, bâtiments, voies routières) et de deux sites industriels majeurs.

La faisabilité du projet tient en particulier à la capacité à sélectionner les meilleurs partenaires et fournisseurs dans ces domaines. 

Les enjeux client

Evaluer les coûts et la faisabilité financière du projet, plus de 60% des coûts du projet

les moyens et les équipements à sourcer représentent la majorité des investissements

Identifier et sélectionner les meilleurs partenaires pour ce projet atypique

au-delà des capacités techniques, la surface financière et la pérennité sur au moins 20 ans sont clés

Créer la fonction achats ex nihilo

mettre en place une équipe et des méthodologies spécifiques aux grands projets d’infrastructures

Le manager de transition

Hokan, 45 ans, a réalisé l’intégralité de sa carrière dans les grands projets

tout d’abord au sein de grands ingénieristes mondiaux puis de leaders du nucléaire et de la chimie

Directeur des achats sur de très grands projets d’infrastructures de plus de 3 Mrds $

il s’est spécialisé dans ce rôle après un début de carrière dans la conduite de projets

Complètement international, il a travaillé dans plus de 9 pays et parle 4 langues

parfaitement intégré dans une équipe projet multiculturelle (plus de 20 nationalités)

Conduite de la mission

Dans les deux premiers mois, je m’attache à comprendre les spécificités de ce projet atypique par sa taille et sa technologie et à délimiter les domaines à confier à des partenaires.

Démarre alors une séquence de contacts poussés avec tout un ensemble de grands fournisseurs pour commencer à évaluer leur capacité à s’engager sur ce projet.

Au terme de cette séquence, l’équipe que j’ai constituée définit précisément les équipements qui seront sourcés, leur coût, les délais de mise en service et les conditions de financement.

Sur la base de ces éléments, le dossier de « feasibility study » du projet peut être bouclé et soumis à l’approbation des grands partenaires financiers du projet.